Fabrice Capel CFA

Bilan de compétences

Introduction

Le bilan de compétences permet d’analyser ses compétences professionnelles et personnelles, ses aptitudes et ses motivations en appui d’un projet d’évolution, de réorientation de carrière, de création d’entreprise et, le cas échéant de formation.

Cette prestation peut être suivie à l’initiative de l’entreprise (elle est alors inscrite dans son plan de formation) ou du salarié (dans le cadre du congé de bilan de compétences).

Le bilan de compétences est une démarche individuelle, encadrée juridiquement par la Loi du 31 Décembre 1991 (R.6322-35), la Loi n° 2018-771 du 05 Septembre 2018 « pour la liberté de choisir son avenir professionnel », et donc les articles L6313-1, L 6313-4 et R 6313-4 à R6313- 7 du Code du Travail.

Le Bilan permet de faire un point sur sa carrière, d’analyser ses compétences professionnelles, ses aptitudes et ses motivations. Il pourra vous aider à définir un projet professionnel cohérent ou valider un projet de formation.

Réalisé pendant ou en dehors du temps de travail, le Bilan de compétences garantit la totale confidentialité de la démarche.

Faire le point sur sa carrière
Se remettre un peu en question au bout de quelques années de carrière, faire le point sur ce que l’on a acquis, sur les compétences développées dans les différentes fonctions occupées, tel est le souhait de bien des salariés.

Changer de métier
Parfois, il arrive que l’on éprouve l’envie de changer de métier. Entre le petit  » ras-le-bol  » et le grand  » ça suffit ! « , une multitude de cas se déclinent avec cette envie récurrente de troquer son poste pour un autre, de faire le grand saut.

Rester dans la course
Le bilan de compétences peut tout simplement permettre de se maintenir au niveau des autres salariés en faisant le point sur ses forces et faiblesse, sans nul autre désir que de les combler.

Reconversion professionnelle
Pour réaliser un vieux rêve, par conviction ou parfois par illusion, certains nourrissent un projet professionnel plus ou moins atypique au regard des possibilités d’évolution qu’offrent les entreprises.

Optimiser sa recherche d’emploi
Les bénéficiaires de bilans de compétences sont en majorité des demandeurs d’emploi. Cette période, vécue pour tous comme délicate, est souvent l’occasion (bon gré, mal gré) de se remettre en question.

Les meilleurs moments pour effectuer un bilan de compétences sont multiples. Un impératif tout de même à respecter : être motivé et d’être sûr d’avoir assez de temps à se consacrer à cette démarche qui nécessite de l’investissement personnelle et une certaine proactivité de votre part.

Toute personne active, notamment :
  • Pour un salarié du secteur privé en CDI : il faut justifier de 5 années de salariat (consécutives ou non) dont 12 mois au sein de l’entreprise dans laquelle le salarié effectue la demande. A noter qu’un délai de franchise de 5 ans doit être respecté entre deux bilans ;

  • Pour un salarié du secteur privé en CDD : il faut justifier de 24 mois de salariat (consécutifs ou non) au cours des 5 dernières années dont 4 mois (consécutifs ou non) au cours des 12 derniers mois.

  • Les demandeurs d’emploi : la demande doit être faite auprès de Pôle emploi, de l’APEC ou de Cap emploi,

  • les salariés du secteur public (fonctionnaires, agents non titulaires, etc.) Vous devez justifier de 10 ans de services ou 2 ans dans la fonction publique hospitalière.

Sur RDV en présentiel, je vous reçois sur Mont de Marsan dans les landes. Le lieu n’est pas accessible aux personnes à mobilité réduite.

Les entretiens peuvent se dérouler à distance : Skype, Zoom, Whats’app.

Le bilan de compétences est obligatoirement réalisé par un prestataire extérieur à l’entreprise, qui ne peut organiser en interne le bilan pour ses salariés.

Il permet :
  • d’analyser ses compétences personnelles et professionnelles, ses aptitudes et ses motivations ;

  • de définir son projet professionnel et, le cas échéant, un projet de formation ;

  • d’utiliser ses atouts comme un instrument de négociation pour un emploi, une formation ou une évolution de carrière.

La durée du bilan de compétences varie selon le besoin de la personne. Elle est au maximum de 24 heures. Elle se répartit généralement sur plusieurs semaines.

Le bilan comprend obligatoirement trois phases sous la conduite du prestataire. Le temps consacré à chaque phase est variable selon les actions conduites pour répondre au besoin de la personne.

Une phase préliminaire (4h) a pour objet de :

  • d’analyser la demande et le besoin du bénéficiaire,
  • de déterminer le format le plus adapté à la situation et au besoin,
  • de définir conjointement les modalités de déroulement du bilan.

Une phase d’investigation (16h) permet au bénéficiaire :

  • soit de construire son projet professionnel et d’en vérifier la pertinence,
  • soit d’élaborer une ou plusieurs alternatives.

Une phase de conclusion (4H) qui détermine le plan d’action

  • s’approprier les résultats détaillés de la phase d’investigation,
  • Détermine le plan d’action et clos le processus de bilan.

Cette phase se termine par la présentation au bénéficiaire des résultats détaillés et d’un document de synthèse. Les résultats du bilan sont la seule propriété du bénéficiaire. Ils ne peuvent être communiqués à un tiers qu’avec son accord.

Fabrice CAPEL dans le cadre d’un bilan de compétences s’engage à :

Dans sa relation avec les bénéficiaires

  • Analyser les besoins, préciser les objectifs spécifiques du bénéficiaire et proposer une feuille de route du bilan de compétences (Articles R6322-35 à R6322-39 du code du travail)

  • Établir un contrat (via la feuille de route) préalable à tout bilan de compétences et communiquer cette charte à toute personne en faisant la demande.

  • Observer avec les bénéficiaires des relations empreintes de neutralité et professionnalisme et ainsi garantir la confidentialité sur le contenu des entretiens (sauf s’ils présentent des risques majeurs).

  • Mettre en garde le bénéficiaire au plus vite de tout élément pouvant nuire à l’atteinte des objectifs fixés en amont du bilan et au bon déroulement de celui-ci.

  • Proposer au même titre toutes ses compétences quelles que soient l’action mise en œuvre, le profil du bénéficiaire et le prix de la prestation.

Au regard de la charte Bilan de compétences

  • Appliquer les règles de l’éthique professionnelle : respect du consentement, confidentialité, neutralité, respect de la personne humaine, indépendance de jugement et honnêteté ainsi que suivre une formation continue garantissant une montée en compétences du consultant.

  • Être garant du rôle de consultant et conserver cette posture exclusivement, sans en tirer parti pour prendre l’ascendant sur le bénéficiaire en appliquant strictement les règles de cette profession.

  • Secret professionnel : conserver confidentiels les résultats détaillés et le document de synthèse sans l’accord expresse du bénéficiaire autorisant de le communiquer à son employeur.

  • Donner accès aux informations concernant la formation du consultant et ses compétences professionnelles spécifiques.

Bilan de compétences

Mise en condition de réussite préalable à votre bilan de compétences

Une clé au dessus des mains d'un homme d'affaire, symbole de réussite.

Bilan de compétences

Elaborer sa stratégie
de réussite

Des piles de cubes avec des flèches poitant vers le haut, symbolisant la réussite grâce au soutien du coach.